Baisse d'audition, malentendant ou sourd, appelez-nous via Acceo

Besoin d'aide ? Contactez-nous !

+33 (0)3 21 216 216 Formulaire de contact
Retour vers Actualites/Actualite-Conseil-departemental

La commande publique : un soutien à la vie locale

Publié le 6 mai 2020

Pour de nombreuses sociétés du Pas-de-Calais, à l’image de Créavert ou d'Eiffage qui ont repris le travail sur le Grand Site des Deux-Caps, ou encore de l’entreprise Carlier de Dainville, la commande publique a permis le maintien d’une activité durant le confinement. Pour Carlier, entreprise spécialisée dans la couverture, l’étanchéité, le bardage et le désamiantage qui intervient dans tout le Pas-de-Calais, le Département a répondu présent et permis d’éviter un recours prolongé au chômage partiel : "Nous tenons à saluer l’investissement de la collectivité et de ses agents qui nous ont permis de reprendre notre activité et faire de nouveau travailler l'ensemble de nos 32 salariés.

 

Après un arrêt de l’activité le 16 mars par principe de précaution face au risque sanitaire, nous avons contacté dès la première semaine les services de Monsieur Bouillaut pour voir s’il était possible de s’organiser pour travailler sur les chantiers déjà planifiés. Pour chaque chantier, les responsables d’unité ont donc mis en place des protocoles pour définir le cadre de nos interventions en parallèle de nos propres protocoles de sécurité qui reprennent les préconisations du ministère du travail.

 

Chaque ouvrier est donc équipé de masques en tissu car plus faciles à se procurer et plus écologiques, de lunettes, de gel et de gants. Chaque fourgon a été équipé sur la porte arrière d’eau, de savon et d’essuie tout pour que nos ouvriers puissent se laver les mains sur chaque chantier et autant de fois que nécessaire… En parallèle nous avons mis en place des procédures pour limiter le contact entre les employés : ils arrivent donc le matin sur le parking de l’entreprise à des horaires différents et récupèrent leur véhicule et leur feuille de route sans entrer en contact avec le reste du personnel."

 

Dans le cadre du marché d’entretien et de réparation qui lie la collectivité et l’entreprise, la société dainvilloise qui peut se voir confier de petites interventions de manière ponctuelle dispose avant tout d’un avantage majeur : des chantiers planifiés.

 

"Ces gros chantiers assurent la pérennité de l’entreprise. Pendant le confinement, nous avons tout de même pu en nous adaptant aux nouvelles règles de sécurité intervenir dans les collèges de Marquise, Montigny ou Biache et allons commencer un chantier de toiture à Guînes. Quand on sait que l’ensemble des interventions chez des particuliers dans notre secteur a été annulé, la commande publique nous permet de faire travailler 100 % de nos ouvriers, contre 10 ou 15 %. Tout cela est possible grâce à l’implication des services des MDADT, de la direction de l’Immobilier, mais également à d’autres auxquels on pense peut-être un moins, comme ceux chargés de la facturation ou de la réception des bons de commande. En plus, cette volonté de soutenir les entreprises locales bénéficie aussi à nos fournisseurs locaux qui ont mis en place de nouveaux systèmes d’approvisionnement pour les tuiles et les matériaux d’étanchéité."